PostHeaderIcon Solaire : Berlin taille dans les tarifs garantis

A partir du 1 er  avril, les tarifs de rachat d’électricité aux producteurs seront réduits de 30 % à 20 % et seront revus chaque mois.

Les ministres allemands de l’Economie et de l’Environnement, qui s’opposent depuis des mois sur le dossier, sont enfin arrivés à un compromis sur la réduction des tarifs garantis à l’électricité solaire. Philipp Rösler (libéral) et Norbert Röttgen (CDU) ne présentent leur nouveau plan qu’aujourd’hui, mais l’essentiel a déjà filtré hier dans la presse allemande.

D’après le site du quotidien « Handelsblatt », la réduction de 15 % qui devait intervenir au 1er juillet est non seulement avancée au 1er avril, mais aussi plus importante que prévu. Elle devrait se monter à 30 % pour les installations les plus grandes, à 25 % pour les installations moyennes et à 20 % pour les particuliers, qui sont ainsi relativement épargnés. Qui plus est, les tarifs garantis ne bénéficieront plus à la totalité de l’électricité produite, mais seulement à 90 %, voire moins encore pour les particuliers. A partir d’avril, les tarifs garantis seront revus chaque mois et non plus tous les semestres.

Ces mesures répondent à la polémique née l’an dernier outre-Rhin sur les subventions au solaire, qui sont répercutées par les distributeurs, au final, sur la facture des consommateurs. Les opérateurs de réseaux se plaignent en outre de la volatilité de cette électricité, qui déstabilise les réseaux.

L’Allemagne est le premier marché mondial. Rien qu’en décembre 2011, près de 3.000 mégawatts ont été installés. Le solaire a toutefois apporté une précieuse contribution au bouquet énergétique lors de la vague de froid de début février, quand le pays a pu exporter du courant versla France, malgré l’extinction de huit réacteurs nucléaires l’an dernier.

L’industrie du solaire proteste contre les nouvelles mesures et ses représentants ont annoncé des manifestations dans plusieurs villes aujourd’hui.

Source : Les Echos

Laisser un commentaire