Archive pour la catégorie ‘Voiture solaire’

PostHeaderIcon Bornes de recharge

Une cinquantaine de bornes de recharge sont installées le long du fleuve et permettent de rouler en voiture électrique du lac Léman à la Méditerranée.

 La mobilité électrique se fraye un chemin dans la vallée du Rhône.

Vingt sept stations équipées pour la plupart de deux bornes seront installées. Une quinzaine sera mise en service dès cette année et la totalité avant la fin de 2016.

Distantes de 30 km au maximum, elles permettront d’assurer une continuité de service de la frontière suisse jusqu’à la mer Méditerranée.

Certaines d’entre elles seront également équipées de panneaux photovoltaïques. Ces stations sont installées sur le domaine public ou sur le domaine concédé de la CNR.

Leurs emplacements ont été retenus en liaison avec les collectivités, pour qu’elles soient les plus proches d’agglomération, de centre-ville, de commerces.

Source : Les Echos

PostHeaderIcon VOITURE SOLAIRE

VOITURE

Cette esquisse représente ce que pourrait être la C4 de 2020 !

Une automobile n’émettant aucune once de pollution et capable de générer tout ou partie de son énergie grâce à un toit à capteurs solaires. Elle est aussi extrêment aérodynamique et légère, le tout sur à peine plus de 4 mètres de long.

Les voitures qui grandissent à l’infini auront disparu avec la crise de 2009 ! Enfin elle est particulièrement sûre : le capot est dessiné pour amortir le moindre choc avec les piétons. Des fonctionnalités qui auraient pu nuire au style, mais il n’en est rien. L’auto affiche même une présence charismatique, comme une oeuvre de Le Corbusier !

Source : Série limitée, Les Echos

PostHeaderIcon VOYAGE AUTOUR DU MONDE SOLAIRE

53 451 kilomètres parcourus, quatre continents traversés, une quarantaine de pays découverts : Louis Palmer, un ingénieur suisse de 36 ans, est arrivé au bout de son voyage autour du monde, au volant de sa voiture solaire baptisée « Solartaxi ». Parti le 3 juillet 2007, cet aventurier a fait le tour du globe d’Ouest en Est.

Louis Palmer a réussi à faire le premier tour du monde jamais réalisé « sans consommer une seule goutte de pétrole ». « L’un de mes buts était de convaincre le plus grand nombre possible de gens que les énergies renouvelables sont à la fois écologiques, économiques et fiables », a-t-il expliqué. « Solartaxi » est une voiture bi-place à trois roues équipée d’une remorque de 6 mètres carrés couverte de panneaux photovoltaïques. En vitesse de pointe, ce véhicule peut atteindre 90 km/h pour une autonomie de 400 km. Par temps ensoleillé. Car par temps nuageux, ou la nuit, l’autonomie est limitée à 60 km. Plusieurs écoles d’ingénieurs suisses ont travaillé sur ce projet.

Des personnalités comme le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon ou le président du Groupe d’expert intergouvernemental sur l’évolution du climat Rajendra Pachauri sont montées à bord de sa voiture.

Prochain défi pour Louis Palmer ? Refaire un tour du monde mais cette fois en 80 jours avec une nouvelle voiture beaucoup plus rapide que le « Solartaxi ».