Articles avec le tag ‘voiture électrique’

PostHeaderIcon Bornes de recharge

Une cinquantaine de bornes de recharge sont installées le long du fleuve et permettent de rouler en voiture électrique du lac Léman à la Méditerranée.

 La mobilité électrique se fraye un chemin dans la vallée du Rhône.

Vingt sept stations équipées pour la plupart de deux bornes seront installées. Une quinzaine sera mise en service dès cette année et la totalité avant la fin de 2016.

Distantes de 30 km au maximum, elles permettront d’assurer une continuité de service de la frontière suisse jusqu’à la mer Méditerranée.

Certaines d’entre elles seront également équipées de panneaux photovoltaïques. Ces stations sont installées sur le domaine public ou sur le domaine concédé de la CNR.

Leurs emplacements ont été retenus en liaison avec les collectivités, pour qu’elles soient les plus proches d’agglomération, de centre-ville, de commerces.

Source : Les Echos

PostHeaderIcon La vallée du Rhône vise l’exemplarité pour les véhicules publics

CAR-PORT-150x150[1]

 

 

 

 

Les stations de recharge électrique le long du corridor rhodanien seront distantes de 30 Km au maximum

Source : les Echos

PostHeaderIcon L’Allemagne se convertit à la voiture électrique

Les constructeurs allemands préparent l’industrialisation massive de véhicules «zéro émission». En 2013, arriveront les redoutables Volkswagen Up et BMW i3.

Les japonais Mitsubishi puis Nissan ont lancé les premières voitures électriques de série (de l’actuelle génération). PSA a fait oeuvre de pionnier en Europe, dès la fin 2010, grâce à des… Mitsubishi rebaptisées. Renault, qui commence à commercialiser les siennes, en fait même son cheval de bataille stratégique. Il promet surtout de très gros volumes avec sa petite Zoé « zéro émission » (150 à 200.000 par an), promise pour 2012. PSA met par ailleurs actuellement sur le marché le premier hybride diesel du monde. Et l’américain GM innove avec une voiture électrique dotée d’un moteur thermique d’appoint, la Chevrolet Volt, dont une version, l’Opel Ampera, sera commercialisée en Europe en novembre. Dans ce contexte, les groupes allemands sont peut-être plus discrets. Mais, attention, ils s’apprêtent à sortir la grosse artillerie ! Après une expérimentation de sa Mini électrique, BMW va proposer une gamme spécifique de véhicules « verts » dès 2013. Cette même année, Volkswagen proposera une citadine électrique, la Up, et une Golf compacte hybride. Un vrai feu d’artifice en perspective.

Copyright Reuters

SOURCE : LA TRIBUNE

PostHeaderIcon LE SOLAIRE SEMBLE ENCORE IMPUISSANT A DETRONER LE PETROLE

Le soleil a-t-il un avenir dans les transports ? A voir l’avion solaire Solar Impulse de Bertrand Picard, il est permis d’en douter : le transport du seul pilote nécessite des ailes photovoltaïques d’une envergure de 64m ! Quant aux pittoresques compétitions de voitures couvertes de panneaux solaires, elles n’incitent pas à plus d’optimisme…

Il y aurait pourtant un espoir de carburer au soleil avant 2050 : la lumière est capable de déclencher l’électrolyse de l’eau, produisant ainsi l’hydrogène susceptible d’alimenter nos véhicules. Plusieurs équipes dans le monde y travaillent, mais les prévisions n’accordent qu’une place très marginale à ces « carburants solaires », seulement voués à faire tourner quelques turbines à gaz.

Au final, le seul espoir de rouler grâce au soleil serait donc l’avènement des véhicules… électriques.

Source : SCIENCE & VIE  juin 2011

PostHeaderIcon VOITURE ELECTRIQUE

BERLINE

« Electrique ». Carlos Ghosn, le PDG de l’Alliance Renault-Nissan n’a plus que ce mot à la bouche.

L’idée n’a réellment mûri chez Renault qu’au printemps 2008.  A l’échelle d’un projet industriel de cette envergure, autant dire que c’était tout à l’heure.

L’acte fondateur ? La signature tripartite entre Renault, l’Etat d’Israël et Better Place, la jeune entreprise de Shai Agassi. L’idée se veut révolutionnaire : il s’agit de vendre l’auto électrique sur le modèle économique du téléphone portable. Depuis, cet accord demeure le coeur de la stratégie électrique de Renault. Pourquoui nous paraît il crédible ? Parce que, pour la première fois dans le monde, les trois composantes d’un marché s’engagent : un Etat, un constructeur et un fournisseur d’infrastructrues.  

Depuis ce fameux printemps 2008, Carlos Ghosn a donc pris son bâton de pélerin et parcourt le monde en quête d’accords similaires. Avec un certain succés semble-t-il puisqu’il compte désormais parmi ses partenaires des énergéticiens aussi puissants que RWE (Allemagne) ou A2A (Italie). En tout, il collectionne une tretaine de signatures.

De quoi jeter à la face de la concurrence un objectif chiffré ambitieux : dans dix ans, 10% des voirures vendues seront électriques ! Nissan, très impliqué dans ce déploiement, fournira à Renault la technologie des batteries qu’elle conçoit avec Nec.   

Source : Green Business Décembre 2009

PostHeaderIcon Des panneaux solaires remplaceront-ils l’asphalte ?

Comment rentabiliser les milliers de kilomètres carrés de bitume des réseaux routiers ?

Scott Brusaw, le créateur du projet Solar Roadways, a son idée. Il imagine recouvrir les routes de panneaux solaires photovoltaïques « durcis » pour résister à l’usure. Il calcule que s’il est possible de fabriquer et de poser  ces panneaux solaires pour moins de 6000 euros pièce, les chaussées solaires reviendraient moins cher que l’asphalte, notamment par un entretien réduit ( réfection complète tous les vingt et un ans au lieu de sept). De quoi recharger les voitures électriques sur les aires de repos, et alimenter les villages traversés.

Cette « route énergétique » servirait aussi à transporter le courant produit dans d’autres types de centrales, à la place des pylônes à haute tension, et de réseau de télécommunication pour le téléphone, l’internet et la télévision. Au passage, grâce à l’intégration d’ampoules à LED dans la chaussée, ces panneaux afficheraient des indications de trafic, signaleraient les accidents et donneraient des conseils aux automobilistes.

Fin aôut, Solar Roadways a reçu 70 000 euros du ministère américain des transports pour mettre au point un prototype d’ici six mois.                                                                                       Source : SCIENCE & VIE NOVEMBRE 2009

ROUTE